Par Frédéric Maillard Le 1 février 2018 Catégorie d'articles: L'invité-e

Nova Friburgo au Musée gruérien à Bulle jusqu’au 15 avril 2018

En 1819, quelque 2’000 Suisses naviguent jusqu’au Brésil pour fonder et s’installer à Nova Friburgo. Fuyant la crise économique et agricole du début du 19ème siècle, ils rêvent d’un avenir meilleur.

« L’exposition de l’Enquête photographique fribourgeoise, le travail de Thomas Brasey, est mis en valeur dans une scénographie contemporaine. Le photographe a fixé le paysage de Nova Friburgo, des portraits de personnes qui portent les noms de famille des colons suisses, des images en studio qui font allusion aux points principaux de cette émigration. Dans une seconde salle, plus didactique, l’histoire de Nova Friburgo qui est rappelée aux visiteurs avec les conditions du voyage, l’arrivée au Brésil et les différentes manifestations de la vie culturelle et de la mémoire suisse.

L’exposition tisse un lien fort avec l’actualité : la Suisse en effet, de terre d’émigration qu’elle était durant plusieurs siècles est devenue depuis le XXe siècle une terre d’immigration.

Les fondateurs de la Nouvelle Fribourg, des Suisses partis pour une colonie appartenant au royaume du Portugal, font écho aux migrants d’aujourd’hui, et en particulier aux nombreux Portugais établis dans le canton de Fribourg depuis les années 1960.

C’est sur ce mouvement de balancier historique que se conclut l’exposition du Musée gruérien, en mettant en évidence tant les différences que les parentés révélées par le récit conjoint de ces deux histoires de migration. »

Le long de cette exposition, j’ai retrouvé plusieurs de mes devanciers, ancêtres de ma mère, avec émotion et conscience ravivée de la réalité migratoire pour tous.

Nul ne peut y échapper et c’est aussi une chance !

Frédéric Maillard

 


--Télécharger l'article "Février 2018 - Nova Friburgo" en PDF --


Les commentaires sont fermés.