Par Frédéric Maillard Le 9 août 2012 Catégorie d'articles: Livres

Sous la direction de Aline Gohard-Radenkovic, Suzanne pouliot et Pia Stalder (éds). Berne 2012. Editions scientifiques internationales Peter Lang. 12 autrices et auteurs pour 342 pages.

ISBN 978-3-0343-1023-9 br.
ISBN 978-3-0352-0145-1 eBook
ISSN 1424-5868

Les bordages d’une formation continue

Les bordages de ma formation continue sont comme les bords de mon activité professionnelle. Je récolte les données de tous les débordements de mes journées. Autant d’indices qui participent ensuite à ma formation continue. Tracer mes carnets de bords me change.

«La contribution de Frédéric Maillard nous laisse apparaître les bordures d’une activité professionnelle dense et riche. Par la description de plusieurs situations de vie et des exemples, l’auteur nous montre en quoi les notes et dessins de ses carnets de bords alimentent sa propre formation continue. Il récolte les données de tous les débordements de ses journées pour mieux comprendre celles et ceux qui l’entourent… comme des indices. Tracer ses carnets de bords le change.» (éds)

Introduction

Ces vingt dernières années, je me suis penché sur les pratiques de plus de 1’500 policiers praticiens européens et j’ai accompagné la formation d’adulte d’au moins 4’000 étudiants en sciences sociales et 400 stagiaires policiers municipaux et cantonaux suisses. Mes journaux de bord, que j’appelle carnets, m’ont accompagné et m’accompagnent toujours, comme une évidence, dans cette longue navigation. Ils me servent de réceptacles dans mon action d’écrire et de dessiner. Leurs formats m’obligent à la concision. Aussi, une telle formule de transcription m’aide à ne pas juger les personnes, mais plutôt à analyser les mécanismes, les processus et les fonctionnements institutionnels. Des carnets de bord comme une balustrade à laquelle je peux m’accrocher pour y déposer les aperçus comme les curiosités d’une carrière professionnelle qui se transforme ainsi et progressivement en formation continue.

Summary

This article discloses so far scarcely known spin-offs of a rich and dense professional life. By describing and illustrating various situations he has been faced with, the author reveals to the reader how the notes he takes and the sketches he draws in his journals contribute to his personal learning. He collects all the information with which his daily life is flooded in order to better understand the people who surround him and the events he is confronted with – like cues. He evolves – by writing his journals.

Extraits

Page 139. «Je veux du désordre. … ne pas (ndlr.) réduire l’humain au dossier, la mission au contrôle, le cri au dérangement.»

Page 140. «Mes notes taillent ma posture professionnelle et m’empêchent de me taire face aux injustices.»

Page 147. «C’est offrir du sens à ma vie.»


--Télécharger l'article "Contribution à l’ouvrage collectif: "Journal de bord, journal d’observation"" en PDF --


Les commentaires sont fermés.